Les millésimes

2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1994
1992
1987
1986
1985
1984
1983
1981
1979
1968
2007

Robe d’un magnifique or cuivré malgré son jeune âge, signe de la surmaturité du millésime. Nez complexe de fruits blancs et de fleurs jaunes, de miel d’acacia. Bouche à l’image du nez, sauve et compotée, à dominante de fruits exotiques.

2006

Robe brillante de couleur serin aux nuances or vert. La complexité en nez est dominée par les fruits secs (abricots, pêches, mais aussi de pruneaux), de miel d’acacia, mais surtout de fleurs blanches apportant une grande fraîcheur. L’attaque en bouche est souple avec un aspect tendu, presque minéral du schiste angevin. Bel équilibre gustatif très frais permettant de nombreux accords avec des mets.

2005

Très jolie robe chatoyante de couleur or serin aux reflets brillants et lumineux. Le nez racé est d’une grande complexité à dominante de fruits exotiques (mangues litchis, ananas, Kumquats …) frais et compotés… complétés de fruits méditerranéens. Bouche riche et tonique encore souple du passerillage.

2004

La robe Jaune serin présente de délicats reflets or-vert dans ses plis, signe de jeunesse d’élevage. Les sensations au nez se développent autour des agrumes confits à dominante de marmelade d’oranges ou de Kumquats, d’épices entêtantes, de tilleul et de verveine. Bouche en cohérence, avec des tanins serrés et dynamisants.

2003

Ce vin possède une robe majestueuse et troublante… une parure or – sombre, presque ambrée. Nez puissant à la complexité charnelle (mirabelles cuites) et exotique (ananas victoria roti, cannelle, muscade). La bouche est appétissante et généreuse comme un nougat au miel fondant en bouche.

2002

une robe jaune or, d’une très belle intensité et d’une grande pureté avec ses reflets scintillants. Le nez et bouche s’expriment avec force sur des arômes de fruits blancs et jaunes compotés, une touche de fruits exotiques, le tout relevé par des effluves de miel, de pain d’épices, de clous de girofle et de cannelle. Un bel équilibre en préparation.

2001

La robe est de belle intensité aux délicats reflets d’or. Très vite à l’ouverture le nez s’exprime sur des notes d’agrumes confits (pamplemousse, kumquats et citrons), signature actuelle de ce millésime. En continuité aromatique du nez, la bouche typée agrumes s’enrichie d’épices douces et chaudes pour offrir une finale tonique.

2000

Une robe or jaune et jeune, aux délicats reflets pistache. Le nez allie la complexité aromatique des raisins botrytisés : les fruits blancs compotés (abricots, pêches et coings…) le miel et celles d’évolution (notes empyreumatiques de schiste chaud et de pâte d’amande…). La bouche est fine et délicate… suave à souhait. La structure est harmonieuse et la finale avec une pointe de vivacité et d’amertume possède un beau tonus.

1999

La robe jaune présente de vives nuances or. Le nez allie la complexité aromatique des raisins botrytisés : les fruits blancs compotés (abricots, pêches et coings…), les notes florales du Chenin (tilleul, citronnelle…) et celles d’évolution (notes empyreumatiques de schiste chaud et de pâte d’amande…), puis une touche aromatique caractéristique du millésime (clou de girofle, hydrocarbure…). La bouche est suave et parfaitement équilibrée avec une douce acidité qui apporte du relief au vin et une dynamique de fin de bouche rafraîchissante. On retrouve sur le palais la complexité olfactive avec des notes de fruits blancs compotés.

1998

La robe lumineuse avec de délicats reflets or. Le nez allie des parfums de citronnelle et de tilleul, à ceux des fruits blancs typiques du cépage chenin, abricots, coings avec une note d’évolution à dominante pain d’épices et miel, touche pâte d’amande. La bouche est ronde et souple à la fois. Le miel côtoie la douceur de la pâte de fruits de coing. En finale le vin est rond et des notes d’épices douces la tonifient.

1997

Une Très belle robe jaune or avec des reflets mordorés, et un nez très suave, presque envoûtant avec des notes d’abricots rouges cuits et compotés, de miel d’acacia, de gelée de coing, puis des arômes floraux de tilleul, de citronnelle. La bouche est veloutée, aux notes de brioche et de pâte d’amande, qui renforcent l’impression suave de cire d’abeilles.

1996

La robe arbore un jaune dorée intense. Le nez se livre avec force et complexité sur des notes d’abricots confits, de pêches de vignes compotées, renforcées par des arômes de miel et de nougat. La touche florale de seringat et de magnolia, apporte une fraîcheur olfactive originale. La bouche est fraiche, tonifiée par une petite vivacité à dominante d’agrumes confits et de pain d’épices.

1994

La robe est profonde, jaune serin avec des nuances or. Le nez se livre par petites touches successives : d’abord les effluves de fruits blancs compotés (abricots, coings, et pêches…) avec suavité, puis les notes de pains d‘épice, de cannelle d’eucalyptus et d’anis étoilée renforcent cette impression de raisins confits. Une bouche encore jeune, teinté d’amers toniques et frais.

1992

La robe de couleur jaune or possède de délicats reflets verts, signe d’une jeunesse sauvegardée. En nez l’expression aromatique est à dominante de miel et prunes mirabelles cuites avec une touche de pain d’épices, de noisettes et d’amandes grillées. En bouche on retrouve la richesse de ce millésime difficile parfaitement vinifié. La structure est douce ronde et veloutée, la sucrosité est raisonnable et la finale alcooleuse apport un tonus intéressant pour des accords mets et vins étonnants.

1987

Très belle robe dorée et brillante, riche de nuances vermeilles et cuivrées. Nez ouvert et complexe, d’abord miélé, qui offre aussi une compote de fruits exotiques et de la pâte de coing. La bouche est souple et ample. Elle reprend l’aromatique découverte au nez, en la prolongeant de notes iodées et minérales.

1986

Jolie robe dorée, riche de nuances tuillées. Nez miélé, qui offre aussi des notes de fruits exotiques et de la pâte de coing. La bouche est souple et riche en accord avec le nez et dégage de belles notes évoluées.

1985

Superbe robe d’or moirée de caramel, qui donne l’eau à la bouche… Le nez est ouvert, suave et complexe en compotée de fruits blancs cuits, miel, caramel, finement souligné d’arômes floraux. La bouche est aussi complexe que le nez, toute en élégance et équilibre.

1984

Un bel Or ambré et ses reflets de cuivre accrochent la lumière dans la robe de ce millésime méconnu. Les arômes de fruits cuits, presque en caramel, dévoilent sa maturité. La bouche est à l’image du nez, avec de fines saveurs taniques, qui, associés, offrent une fraîcheur vraie et longue.

1983

Si la robe mordorée est teintée de café, le nez et la bouche sont encore superbement frais. Le coing, frais et compoté, domine les autres fruits jaunes, et sa fraicheur tanique rehausse texture et saveurs. Un beau millésime capable d’attendre encore en cave bien fraiche.

1981

Robe dorée profonde. Nez et bouche ont atteint le stade de maturité ou la pâte de coing et le miel d foret se confondent en velours. Quelques notes éthérées façon cognac participent à l’élévation des arômes. L’ensemble est voluptueux et durable.

1979

Or profond et reflets bruns forment la robe typique de ce millésime de soleil. Cette chaleur que l’on trouve aussi dans les notes cuites et grillées des fruits jaunes, du coing, des épices douces qui se libèrent au nez comme en bouche. L’ensemble est onctueux et confine au pruneau dans sa riche finale.

1968

C’est la rencontre avec un produit inhabituel… Une teinte d’or-brun poudreux, qui accroche pourtant l’œil, un nez concentré d’arômes grillés et compotés, de fruits secs, de cacao amer, et une bouche qui rassemble tout cela dans un gant de velours et une fluidité rafraîchissante. Laissez-vous emporter sur ces terrains méconnus…

facilisis efficitur. fringilla ipsum et, tempus dapibus